GLOSSARY GO BACK
  Realism
In the arts, the accurate, detailed, unembellished depiction of nature or of contemporary life. Realism rejects imaginative idealization in favour of a close observation of outward appearances. As such, realism in its broad sense has comprised many artistic currents in different civilizations. In the visual arts, for example, realism can be found in ancient Hellenistic Greek sculptures accurately portraying boxers and decrepit old women. The works of such 17th-century painters as Caravaggio, the Dutch genre painters, the Spanish painters José de Ribera, Diego Velázquez, and Francisco de Zurbarán, and the Le Nain brothers in France are realist in approach. The works of the 18th-century English novelists Daniel Defoe, Henry Fielding, and Tobias Smollett may also be called realistic.
(1833). Conception de l'art, de la littérature, selon laquelle l'artiste ne doit pas chercher à idéaliser, à modifier le réel ou à en donner une image volontairement incomplète. --- REM. Le mot peut être soit péj. (reproduction morne et plate du réel, faite sans choix), soit laudatif (fidélité à la richesse du monde extérieur, opposée aux conventions et au formalisme; dévoilement du réel).

(En littérature). Le réalisme d'un récit, d'une description, d'un personnage. Réalisme psychologique, social. Réalisme et vérité, réalisme et vraisemblance. Le réalisme de Flaubert. --- Spécialt. (Hist. littér.). École littéraire française (Champfleury, Duranty, les Goncourt...) qui, vers 1850, préconisa (surtout dans le roman) la description minutieuse et objective de faits et de personnages tirés du réel, la mise en oeuvre d'une réalité banale et quotidienne.--- (En parlant d'autres écoles et tendances). Le réalisme naturaliste. cf Naturalisme. Le réalisme italien (cf Vérisme), anglais, russe, du XIXe siècle. Réalisme critique, populiste.

Cette opposition entre le dogme même du réalisme --- l'attention au banal --- et la volonté d'exister en tant qu'exception et personnalité précieuse eut pour effet d'exciter les réalistes au soin et aux recherches du style. Ils créèrent le style artiste. Ils employèrent à décrire les objets les plus ordinaires, parfois les plus vils, des raffinements, des égards, un travail, une vertu assez admirables; mais sans s'apercevoir qu'ils entreprenaient par là hors de leur principe, et qu'ils inventaient un autre «vrai», une vérité de leur fabrication, toute fantastique.
-- Valéry, Variété, OE., Pl., t. I.
Le vrai réalisme consiste à montrer les choses surprenantes que l'habitude cache sous une housse et nous empêche de voir.
-- Cocteau, Essai de critique indirecte.
Au sens où tout réalisme pictural naît contre une idéalisation, le réalisme littéraire, le naturalisme plus encore, étaient nés contre le personnage théâtral. Pas seulement romantique ou classique; au coeur de l'homme, l'appel de tout réalisme était destructeur de celui du théâtre, aboutissait au roman. D'où le constant échec de ces réalismes au théâtre, à commencer par celui de Balzac et continuer par celui de Flaubert; alors que celui de Tchekhov, dépendance de la poésie, y réussit à merveille. Le théâtre contraignait à son réel le réalisme, qui vivait de son propre imaginaire.
-- Malraux, l'Homme précaire et la Littérature.
(En arts). Recherche d'une ressemblance entre l'oeuvre plastique et l'apparence du modèle qu'elle entend représenter; cette ressemblance (cf Hyperréalisme). Réalisme des contours, des couleurs, de la représentation spatiale (perspective). Le réalisme opposé à l'idéalisation, au formalisme, à l'abstraction (...) à l'expressionnisme. --- Spécialt. École de peinture qui, en France, s'est opposée au romantisme et a précédé l'impressionnisme. Le réalisme de Courbet. --- Le réalisme au cinéma. Le réalisme dans le cinéma français (réalisme poétique des années trente), dans le cinéma italien (Néo­réalisme)...
[...] les traits bien connus du ministre de Louis XIII, mais avec une intensité de vie, une affirmation de vérité, et, comme on dirait aujourd'hui, un réalisme bien rare dans les portraits de grands personnages, dont on reproduit plutôt le type officiel que l'expression intime.
-- Th. Gautier, Souvenirs de théâtre, Collection d'Espagnac.
Il semble que tout art commence par la lutte contre le chaos, par l'abstrait ou le divin, jamais par la représentation de l'individuel; or tout réalisme conséquent se fonde sur l'individuel, et sa relation avec l'art qui le précède n'est pas équivoque : en tant qu'art, tout réalisme est une rectification.
-- Malraux, les Voix du silence, p. 299.
(1933). Réalisme socialiste : doctrine artistique faisant de l'art un instrument d'éducation et de propagande, fondé sur des normes de représentation «fidèle» de la réalité et (notamment en peinture) sur des techniques académiques. «En vérité, nous ne connaissons pas d'exemple historique de réussite artistique --- je veux dire de chef­d'oeuvre --- née du seul impératif politique. Le réalisme socialiste soviétique est le dernier exemple de l'échec patent de la formule» (Arts, juil. 1981).

(1960, P. Restany). Nouveau réalisme : mouvement artistique, influencé par les positions dadaïstes, qui préconise la manifestation de la réalité moderne par des moyens transposés --- assemblages d'objets (Pop art); art cinétique --- et sans revenir à la représentation figurative.